© Pignafeu - 2019

La récolte de la résine du pin maritime

Le gemmage est une opération qui consiste à blesser le pin pour en récolter la gemme (résine). En réaction à cette blessure, le pin sécrète la gemme destinée à faciliter sa cicatrisation, à l’instar des plaquettes dans le corps humain. Elle est composée à 80% de colophane, 20% d’essence de térébenthine.

Un secteur clef de l'économie régionale

Rapidement l’extraction de la résine du pin maritime a constitué la principale activité de la région, rythmant la vie économique locale pendant des siècles.

 

La réputation des produits résineux locaux dépassait largement les frontières de l’Aquitaine et de la France, de même que les sous produits de la forêt (poteaux de mine, brais, …).

 

L’avènement du tourisme, qui transforma le visage du Bassin d’Arcachon à partir des années 1840, allait bouleverser la vie des habitants de l’époque, tous résiniers, agriculteurs ou pêcheurs. L’arrivée du chemin de fer, le développement de la ville d’Hiver, l’essor de l’ostréiculture, des loisirs, et la vocation sanitaire de cette station naissante traduisent l’effervescence de ce XIXe siècle dans la région.

 

Au cours du XXe siècle, qui connut à la fois l’âge d’or de la résine et son déclin, le métier de gemmeur est devenu emblématique du Bassin d’Arcachon et de la forêt landaise. A partir des années 1950, le coût de la main d’œuvre et la concurrence des produits pétroliers ont eu raison (provisoirement) du gemmage dans la forêt de Gascogne, qui disparaitra en 1991.

 

Depuis, les techniques de récolte ont été révolutionnées, l'exploitation est repartie au début des années 2010, notamment sur le Bassin d'Arcachon, visant à produire en Aquitaine une résine de qualité pour des usages de pointe dans l'industrie chimique et pharmaceutique.

 

Une question d'identité

Mais le gemmage c’est avant tout une partie de l’identité et des savoir-faire emblématiques du territoire. Le hapchot, le pot de résine, la carre, les galips…autant d’icônes aux consonances gasconnes ancrées dans les souvenirs des plus anciens et dans l’imaginaire des plus jeunes. Aujourd'hui vous rencontrerez de nouveaux récipients récoltant la gemme en "vase clos", d'une puretée inégalée.

 

Une forêt...d'origine naturelle!

La forêt des Landes de Gascogne s’étend sur près d’un million d’hectares, formant un vaste triangle ouvert sur la côte d'Argent de Soulac à Capbreton et jusqu’à Nérac. La plus grande forêt d'Europe recouvre ainsi la majeure partie des départements de la Gironde, des Landes et du Lot et Garonne.

 

Malgré les boisements intensifs pratiqués au milieu du XIXe siècle, la forêt des Landes est d’origine naturelle: plusieurs centaines d'hectares de forêts spontanées, semblables aux "pignadas" actuels, couvraient une partie du littoral aquitain avant les campagnes de boisement, dont les forêts du Bassin d'Arcachon.